Vision 2015 de l’artisanat

La Vision 2015 de l’artisanat cible la restructuration de ce secteur à travers la mise en place d’une politique adaptée à chaque type d’acteur du secteur et répond à un double objectif La nouvelle stratégie nationale de l'artisanat vise à répondre à un double objectif. D'une part, adopter une politique volontariste pour créer suffisamment de nouveaux emplois. D'autre part, illustrer le nouveau rôle de l'administration qui doit passer d'une administration de gestion à une administration de développement.

Les objectifs poursuivis portent sur:

  • Multiplier par 2 le chiffre d’affaires de l’artisanat à contenu culturel;
  • l’accroissement des exportations formelles;
  • la création de 117 500 emplois additionnels;
  • Multiplier par 10 les exportations formelles;
  • Générer 4 milliards de PIB supplémentaire pour atteindre 10 milliards de DHs;
  • Créer des entreprises capables de pénétrer les canaux de distribution adaptés aux consommateurs ciblés, en favorisant la création d'acteurs de référence et en développant un tissu de PME structurées.
  • Améliorer les revenus et les conditions de travail des artisans.

Pour ce faire, l’État prévoit des mesures d’appui transversales de mener les actions suivantes:

  • La promotion : Publicité institutionnelle, adossement à la promotion du secteur du tourisme, politique de promotion d’un label phare;
  • La labellisation : Mise en place d’un label national phare à court terme et sa déclinaison par filières clefs ou par métiers;
  • La formation : Mise à niveau du système existant, focus sur la formation par apprentissage, mise en place d’un système de certification des artisans.
  • Des programmes de développement de la conception des produits;
  • L'amélioration de la qualité et des techniques de production;
  • L'appui à la commercialisation.

La stratégie artisanale a également prévu des leviers d’actions relatifs à la gouvernance, en optimisant la répartition des rôles entre les différents acteurs institutionnels (Ministère, Chambres d’artisanat et leurs fédérations, Maison de l’Artisan, Office de Développement de la Coopération), à la proximité (implication des associations professionnelles) et à la veille (création de l’Observatoire de l’Artisanat).

Karim Tazi est l’une des figures qui a su s’illustrer dans le secteur du prêt-à-porter au niveau national. Né à Meknès, c’est à Casablanca qu’il se lance dans le milieu de la mode.
Karim Tazi est l’une des figures qui a su s’illustrer dans le secteur du prêt-à-porter au niveau national. Né à Meknès, c’est à Casablanca qu’il se lance dans le milieu de la mode.
Karim Tazi est l’une des figures qui a su s’illustrer dans le secteur du prêt-à-porter au niveau national. Né à Meknès, c’est à Casablanca qu’il se lance dans le milieu de la mode.
Karim Tazi est l’une des figures qui a su s’illustrer dans le secteur du prêt-à-porter au niveau national. Né à Meknès, c’est à Casablanca qu’il se lance dans le milieu de la mode.
Karim Tazi est l’une des figures qui a su s’illustrer dans le secteur du prêt-à-porter au niveau national. Né à Meknès, c’est à Casablanca qu’il se lance dans le milieu de la mode.

E-services