La Société en nom collectif

Réglementée par les articles de 3 à 18, la société en nom collectif est une société dont les associés ont tous la qualité de commerçant et répondent indéfiniment et solidairement des dettes sociales. Cette définition démontre clairement que cette société est commerciale par sa forme.

Les + Les -
  • Aucun capital minimum.
  • Frais de constitution réduits.
  • Formalité de constitution simple.
  • Deux associés suffisent pour créer une SNC.
  • Une liberté de dans le choix du régime fiscal (IS/IR).

 

  • Si la seule société où tous les associés ont le statut de commerçant.
  • Tous les associés doivent avoir la capacité commerciale.
  • Les associés sont responsables solidairement et indéfiniment du passif social.
  • Les parts ne peuvent être cédées qu’avec le consentement de tous les associés (une forte présence de l’intuitu personae).
  • La société prend fin par le décès de l’un des associés sous réserves des dispositions de l’art 17 de la loi 5-96.

Ce qu’il faut retenir

La loi ne prévoit aucun montant minimum pour le capital social (librement fixé par les associés).

Les parts sociales sont nominatives, elles ne peuvent être cédées qu’avec le consentement de tous les associés.

  • Nombre : tous les associés sont gérants sauf stipulation contraire des statuts.
  • Qualité : le gérant peut être nommé parmi ou hors les associés. La SNC, peut être gérée par une personne morale.
  • Nomination : les gérant associés ou non sont nommés dans les statuts ou dans un acte séparé.

La nomination d’un commissaire aux comptes n’est pas obligatoire sauf pour les sociétés dont le chiffre d’affaire à la clôture d’un exercice dépasse 50.000.000 de dirhams.

  • Chaque associé est soumis à l’impôt sur le revenu (IR) en tant qu’entrepreneur individuel ;
  • la société peut opter pour l’IR (l’impôt sur le revenu) ou l’IS (impôt sur les sociétés).

Impôt sur le revenu

Tranche de revenu (en dh) Taux en %
0 à 30.000 0%

30.001 à 50.000

10%
50.001 à 60.000 20%
60.001 à 80.000 30%
80.001 à 180.000 34%
Au- delà de 180.000 38%

Impôt sur les sociétés

  • 10% si le bénéfice net <= 300.000 DH
  • 20% si le bénéfice net est compris entre 300.001 à 1.000.000 DH
  • 30% si le bénéfice net est compris entre 1.000.001 à 5.000.000 DH
  • 31% si le bénéfice net > 5.000.000 DH
  • 37% pour les établissements de crédit et les compagnies d’assurance

Régime social des gérants

Les gérants non associés, qu’ils soient associés ou non, minoritaires ou majoritaires, percevant à ce titre une rémunération qui correspond à leurs activités réelles et à leurs responsabilités au sein de l’entreprise sont obligatoirement assujettis au régime de la CNSS et au régime de l’Assurance Maladie Obligatoire (« AMO »), géré par la CNSS.

 

Karim Tazi est l’une des figures qui a su s’illustrer dans le secteur du prêt-à-porter au niveau national. Né à Meknès, c’est à Casablanca qu’il se lance dans le milieu de la mode.
Karim Tazi est l’une des figures qui a su s’illustrer dans le secteur du prêt-à-porter au niveau national. Né à Meknès, c’est à Casablanca qu’il se lance dans le milieu de la mode.
Karim Tazi est l’une des figures qui a su s’illustrer dans le secteur du prêt-à-porter au niveau national. Né à Meknès, c’est à Casablanca qu’il se lance dans le milieu de la mode.
Karim Tazi est l’une des figures qui a su s’illustrer dans le secteur du prêt-à-porter au niveau national. Né à Meknès, c’est à Casablanca qu’il se lance dans le milieu de la mode.
Karim Tazi est l’une des figures qui a su s’illustrer dans le secteur du prêt-à-porter au niveau national. Né à Meknès, c’est à Casablanca qu’il se lance dans le milieu de la mode.

E-services