Mode:  
         Les bonnes raisons d’investir à Casablanca
         Secteurs clés de Casablanca
         Où Investir à Casablanca ?
         Recruter à Casablanca
         Témoignages
         Étude de demande en ligne
         FAQ

 



Rekrute

 

 

 

 

 

Investisseurs Secteurs clés de Casablanca Immobilier d’entreprise

Immobilier d’entreprise    Immobilier d’entreprise

 

 

  Zones industrielles aux normes internationales, quartiers résidentiels, espaces verts, galeries marchandes, espaces culturels, centres d’affaires, décharges publiques, plates-formes logistiques… Pour accompagner l’essor du Grand Casablanca, immobilier et foncier sont développés de manière harmonieuse afin de donner à la ville les moyens d’une métropole internationale.

Des Villes Nouvelles : Anfa, Nouaceur et Zenata

Située à l’emplacement de l’ancien aéroport de Casa-Anfa, la ville nouvelle d’Anfa vient développer une offre d’habitation sur un terrain de 350 ha, en plein centre-ville, mais avec tous les équipements touristiques nécessaires pour l’inclure dans le cadre de la vision touristique 2012.

En plus des logements et des lots de villas de luxe, des hôtels haut de gamme, un centre d’affaires, des parcs et espaces verts ou encore des espacés dédiés à la culture pourraient voir le jour.

La ville nouvelle de Nouaceur vient quant à elle dans le but de soulager la pression urbaine qui s’exerce sur le centre ville, elle s’étendra sur 1300 ha, à proximité de toutes les infrastructures de liaison (aéroport, voie ferrée, Autoroute et RP 7). 

Elle accueillera des logements économiques, des résidences collectives et individuelles ainsi que les sièges de grandes sociétés, un campus universitaire et des espaces commerciaux ainsi que de nombreux hôtels. Elle comprendra également des zones d’activités, des espaces verts et de loisirs, des équipements d’accompagnement et touristiques.

A l’appel de l’explosion des demandes en logement et en zones d’activités, c’est Zenata qui répond présente. En anticipation du passage de la population de la municipalité d’Ain Harrouda d’environ 42 000 personnes aujourd’hui, à près de 500 000 habitants à l’horizon 2030, cette ville nouvelle s’étendra sur plus de 2000 ha et jouira d’infrastructures de liaison aussi importantes que variées (voie ferrée, Autoroute, RS 110 et 111) contribuant ainsi au développement équilibré économique et social de la région.


Des incitations Fiscales

Dans le cadre de la promotion du logement social, la convention signée entre l’Etat et le promoteur immobilier offre à tout investisseur remplissant les conditions de la convention, de nombreux avantages, dont notamment l’exonération de l’impôt des patentes, de la TVA, de l’IS, de l’IR, de la participation à la solidarité nationale sur les terrains non bâtis, de la taxe urbaine et de tous impôts, taxes, redevances et contributions perçus en faveur des collectivités locales et de leurs groupements.

Ces avantages concernent notamment les projets s’engageant à réaliser un programme de construction d’au moins 2500 logements sociaux sur une période n’excédant pas 5 ans.

Télécharger les termes de la convention

Une « Ville sans Bidonvilles » à horizon 2012

Dans un souci de cohésion sociale et d’esthétique du territoire, la région du Grand Casablanca s’est lancée dans une série de réaménagement de bidonvilles dont le programme a été le suivant : Le premier chantier de la série est le projet Lakrimat, situé dans la préfecture d’Ain Sebaâ et fruit d’un partenariat entre la société Idmaj Sakan, partenaire public et maître d’ouvrage et la société LABEN, promoteur privé propriétaire du terrain.

Le projet vise le recasement d’une population de 444 ménages, soit 1500 nouveaux logements.

Le deuxième projet est celui du relogement du Douar Ben M’Sick à Sidi Bernoussi, dont le maître d’ouvrage est la société Al Oumrane. Les travaux de réalisation s’étant achevés en mars 2006, le coût global du projet a été de l’ordre de 397 MDH.

Troisième de la liste, le projet de recasement des Douars Sekouila et Thomas Ahl Loghlam à Sidi Moumen. Les projets Salam 1 et Salam 2 destinés au recasement des ménages issus de ces deux bidonvilles, portent sur la réalisation de 2862 lots de 84 m² bi familiaux en R 3 au profit de 5724 ménages.

Quatrième chantier : Ennakhil à la préfecture de Nouacer, fruit d’un partenariat public-privé avec la société AFCA du groupe Chaâbi et visant le relogement de 910 ménages occupant les bidonvilles à proximité de l’aéroport Mohammed V.

Toujours dans la province de Nouacer, dans la commune de Dar Bouazza, le projet « Madinat Errahma » consiste en la livraison de 3250 lots. Lancé en janvier 2007, la 1ère tranche (1500 lots pour 3000 ménages) est livrée en août 2007. Le coût global du projet est de 300 MDH.

 

Print  
 Actualités Immobilier d’entreprise
 
  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Clés de réussite
  1. 3 villes nouvelles dans la région du Grand Casablanca 
  2. 420 000 m² de locaux à usage bureau 
  3. Programme d’aménagement de 5 000 ha de zones d’activités

 Liens utiles :

www.selektimmo.com

Minimize

 

 

 

 

 

 

 

Faire connaître ce site à un ami | Partenaires | Mentions légales | Liens utiles | Plan du site | Contact     .